• Catéchisme : Les commandements de l'Église

     
     

    Les commandements de l'Église

     

    Catéchisme : Les commandements de l'Église

     

    Notre Seigneur, avant de monter au ciel, avait laissé aux Apôtres et à l'Église, le droit et le devoir d'indiquer aux chrétiens la façon pratique d'observer les commandements de Dieu.

    De là sont venus les commandements de l'Église :

    - Tu sanctifieras le jour du Seigneur, avait dit Dieu, et tu t'abstiendras des travaux trop durs

    - Si vous ne mangez ma chair, dit Jésus Christ, vous n'aurez pas la vie en vous.

    - Un chrétien doit se mortifier, dit Jésus Christ, et porter sa croix à la suite de son maître.

    - Tu sanctifieras le dimanche en assistant à la messe, dit l'Église.

    - Vous communierez au moins à Pâques, dit l'Église, et pour cela vous vous confesserez chaque année.

    - Vous vous abstiendrez de viande le vendredi, dit l'Église, et vous jeûnerez de temps en temps.

     

    Les deux premiers commandements de l'Églilse.

    Le premier commandement de l'Église nous ordonne de sanctifier les fêtes d'obligation comme on sanctifie le dimanche.

    Il y a en France quatre fêtes d'obligation : Noël, l'Ascension, l'Assomption de la Sainte Vierge et la Toussaint.

     

    Le second commandement de l'Église nous ordonne d'assister à la messe le dimanche et les fêtes d'obligations.

    C'est un péché grave de ne pas assister à la messe, par sa faute, le dimanche et les d'obligation, car c'est manquer à l'un des principaux devoirs du chrétien.


     

    Les troisième et quatrième commandements de l'Église

    Le troisième commandement de l'Église nous ordonne de nous confesser, au moins une fois chaque année, à partir de l'âge de raison.

    Le quatrième commandement de l'Église ordonne à tous les fidèles qui ont atteint l'âge de raison de communier au moins une fois chaque année, au temps de Pâques : c'est ce qu'on appelle faire ses pâques.

    C'est une faute grave de ne pas faire ses pâques, car c'est méconnaître la volonté formelle de Jésus Christ, et désobéir à l'une des principales lois de l'Église.

     

    Les cinquième et sixième commandements de l'Église

    Le cinquième commandement de l'Église nous ordonne de jeûner à certains jours.

    Jeûner, c'est ne faire par jour qu'un repas principal, auquel il est permis d'ajouter le matin un tout petit déjeuner et le soir une légère collation.

    Ceux qui sont soumis à la loi du jeûne sont les fidèles qui ont plus de 21 ans accomplis et qui n'ont pas commencé leur 60ème année.

    Les raisons qui dispensent du jeûne sont principalement le travail pénible et la mauvaise santé.

    On doit jeûner, sauf les dimanches, tous les jours du carême, aux vigiles ou veilles principales fêtes et aux Quatre-Temps.

    Le carême est un temps de préparation à la fête de Pâques compris entre le mercredi des cendres et le samedi saint à midi.

    Les Quatre-Temps sont trois jours de pénitence, mercredi, vendredi et samedi, placés au commencement des quatre saisons de l'année.

     

    Le sixième commandement de l'Église nous ordonne de nous abstenir d'aliments gras, le vendredi et les autres jours déterminés par l'Église ; c'est ce qu'on appelle faire abstinence.

    Pensée à retenir :

    "Si quelqu'un n'écoute pas l'Église, a dit Jésus, qu'il soit pour vous comme un païen et un publicain" (Matth, XVIII, 17)

    L'autorité de l'Église : Luc, X, 16

    Saint Paul donne des commandements aux Corinthiens ; pour les réunions du dimanche : I Cor, XI, 1-16 ; pour la communion : I Cor, XI, 17-34 ; sur les viandes : I Cor, VIII-X

    Le jeûne : l'exemple de Notre Seigneur : Matth, IV, 2 ; la valeur du jeûne : Marc, IX, 28 ; la façon de jeûner : Matth, VI, 16-18

      

     
     

     

     

    Source : Livre "Catéchisme des diocèses de France à l'usage du diocèse de Lille"

     

     

    ← Retour (Catéchisme)