• Catéchisme : La salutation angélique

     
     

    La salutation angélique

     

     

    Catéchisme : La salutation angélique

     

     Vous rappelez-vous ce qui se passa à la fin de la multiplication  des pains et des poissons, lorsque Notre Seigneur envoya ses Apôtres ramasser les restes ?

    Ils remplirent de ces morceaux la première fois douze paniers, et l'autre fois sept corbeilles.

    Nous aussi, nous avons recueilli ce qui tombait des lèvres de l'archange Gabriel, de sainte Elisabeth, et de tant de chrétiens qui prièrent avant nous la très Sainte Vierge, et de tous ces morceaux, l'Église a composé la plus populaire, la plus touchante de toutes les prières chrétiennes, le : Je vous salute, Marie.

    Après l'oraison dominicale, la prière que nous devons réciter avec le plus de confiance est le "Je vous salue, Marie", qu'on appelle aussi la "salutation angélique".

    Récitez la salutation angélique :

    Je vous salue, Marie, pleine de grâce,

    le Seigneur est avec vous.

    Vous êtes bénie entre toutes les femmes,

    et Jésus le fruit de vos entrailles, est béni.

     

    Sainte Marie, mère de Dieu,

    Priez pour nous, pauvres pécheurs,

    maintenant et à l'heure de notre mort,

    Amen.

     

    On appelle cette prière "salutation angélique" parce qu'elle commence par le salut que l'ange Gabriel adressa à la Sainte Vierge en lui annonçant qu'elle serait la Mère de Dieu.

    Les paroles qui suivent le salut de l'Ange ont été dites par sainte Élisabeth, cousine de la Sainte Vierge, le jour de la visitation.

    La seconde partie de la salutation angélique a été composée par l'Église.

    Nous disons à la Sainte Vierge : "Priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort" parce que nous sommes tous pécheurs et que nous avons besoin surtout à l'heure de la mort, de sa maternelle protection.

    Pensée à retenir :

    "Le vin étant venu à manquer, la mère de Jésus, lui dit : Ils n'ont point de vin..., et aux serviteurs : faites tout ce qu'Il vous dira" (Jean, II, 3-5)

    Le texte original de l'Ave Maria : Luc, I, 28, 42

    Marie notre modèle : Luc, XI, 27-28

    Marie notre mère : Jean, XIX, 25-27

    Marie reine de l'Église : Act, I, 14

    Source : Livre "Catéchisme des diocèses de France à l'usage du diocèse de Lille"

     

     

     

    ← Retour (Catéchisme)