• Bussière-Galant, trois bonnes fontaines Saint-Eutrope de Courbefy

     
     
    Bussière-Galant

    Trois bonnes fontaines Saint-Eutrope de Courbefy



    Les Fontaines de Courbefy sont situées dans le bois à flanc de colline.

    La première fontaine.

     

     Bonne fontaine 1 de Courbefy , Bussière-Galant

    Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fontaine_%C3%A0_d%C3%A9votion;_bonne_fontaine_1_de_Courbefy_,_Bussi%C3%A8re-Galant,_Haute-Vienne,_France.jpg

     

    Près de la première fontaine, dont la source est protégée par un dôme de pierre, s'élève une croix en bois à quatre branches, sur lesquelles sont accrochés des foulards, des mouchoirs, des chaussettes, des rubans...

     

     

    Croix à dévotion de la Bonne fontaine de saint Eutrope à Courbefy

    Source photo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bussi%C3%A8re-Galant

     

    Cette fontaine aurait miraculeusement jailli au IIIème siècle sous le bâton de celui qui est devenu plus tard l'évêque de Saintes. En 1970, il existait un pèlerinage populaire, les participants venaient de Corrèze, Dordogne, Charente, Vienne, etc. Une messe était célébrée à la chapelle, on y allumait des cierges et l'on se rendait ensuite aux fontaines pour y boire, et faire provision de leurs eaux miraculeuses. La majorité des personnes présentes étaient des femmes, des jeunes enfants et des personnes agées. L'eau était puisée à l'aide d'un seau, aujourd'hui encore un petit récipient en plastique est accroché à la grille de protection de la première fontaine.

    Il n'y a plus de tronc pour recevoir les offrandes, quelques pièces relativement récentes, reposent au fond de l'eau, par contre une boîte à courrier est accrochée au mur de l'édifice. Elle renferme beaucoup de lettres.

    L'eau de cette fontaine guérirait les maux de tête et les rhumatismes.

    La seconde fontaine.

    La seconde fontaine possède également une boîte pour les correspondances.

    L'eau de cette fontaine serait bonne pour les reins.

    Certaines personnes se frictionnent les genoux, les coudes pour soigner des rhumatismes.

    La troisième fontaine.

    Bussière-Galant, trois bonnes fontaines de Courbefy

     

    Bonne fontaine 2 de Courbefy, Bussière-Galant, Haute-Vienne

     

    Source photo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bussi%C3%A8re-Galant

     

    La troisième fontaine possède elle aussi une boîte pour le courrier.

    L'eau de cette fontaine soignerait les maux de dents.

     

    ← Retour (Les sources miraculeuses)

     
    Carte de France Dernières Nouveautés Histoire des Bonnes Fontaines de Courbefy.

    Bussière-Galant est une commune composée de trois bourgs, Bussière Bourg, Bussière Gare, et Saint Nicolas de Courbefy rattaché en 1974. Courbefy est le point culminant du Parc naturel régional Périgord Limousin à 557m. Le site fut occupé dès la préhistoire par les Celtes, puis les Romains, une forteresse y fut érigée au 12ème siècle par les vicomtes de Limoges. La tradition veut qu'il y ait eu autrefois une grande ville qui se serait appelée Lebret, peuplée de plusieurs milliers d'habitants, elle aurait mystérieusement disparu. La Chapelle existe toujours, un petit chemin derrière celle-ci permet de descendre vers les Trois Bonnes Fontaines, toutes sous le vocable de Saint-Eutrope.

    Les Fontaines de Courbefy sont situées dans le bois à flanc de colline, elles sont parmi les fontaines les plus réputées de la Haute-Vienne. Près de la première, dont la source est protégée par un dôme de pierre, s'élève une croix en bois à quatre branches, à chacune d'elles sont accrochés des foulards, des mouchoirs, des chaussettes, des rubans... Certains de ces ex-voto sont délavés, verdis par les intempéries, d'autres bien repassés et propres attestent encore aujourd'hui de la fréquentation de ce site. Cette fontaine aurait miraculeusement jailli au IIIème siècle sous le bâton de celui qui est devenu plus tard l'évêque de Saintes. En 1970, il existait un pèlerinage populaire, les participants venaient de Corrèze, Dordogne, Charente, Vienne, etc. Une messe était célébrée à la chapelle, on y allumait des cierges et l'on se rendait ensuite aux fontaines pour y boire, et faire provision de leurs eaux miraculeuses. La majorité des personnes présentes étaient des femmes, des jeunes enfants et des personnes agées. L'eau était puisée à l'aide d'un seau, aujourd'hui encore un petit récipient en plastique est accroché à la grille de protection de la première fontaine.

    Il n'y a plus de tronc pour recevoir les offrandes, quelques pièces relativement récentes, reposent au fond de l'eau, par contre une boîte à courrier est accrochée au mur de l'édifice. Elle renferme bon nombre de lettres, la seconde et la troisième fontaine possèdent également une boîte à correspondance installée sur une pile de bois à côté de la source. Quel est le contenu de ces missives? des prières, des demandes de guérison, seules les personnes qui les ont rédigées en connaissent la nature. L'eau de chacune de ces trois fontaines a des vertus particulières, pour certains les fontaines de Saint-Eutrope guérissent ensemble. On est guéri que si on le mérite.

    La première fontaine, la plus importante aurait le pouvoir de guérir "le mal des saints", mais aussi les maux de tête et les rhumatismes. La seconde serait bonne pour les reins, mais pour d'autres personnes soignerait également les rhumatismes, les gens se frictionnent avec l'eau,les genoux, les coudes...Quant à la troisième elle est moins fréquentée, et soignerait les maux de dents.