• Bienheureux Roger le Fort († 1367)

     
     

     

    Bienheureux Roger le Fort († 1367)

    Fondateur d'un monastère et d'un hôpital

     

    Roger le Fort, ou de Beaufort, appelé des Ternes, né vers 1277 au château des Ternes et mort le 23 avril 1367 à Bourges, est un prélat français du XIVe siècle.

    Il est considéré bienheureux par l'Église catholique.

    Biographie

    Roger est fils de Godefroi, seigneur des Ternes, et d'une sœur du cardinal de la Chapelle-Taillefer.

    Son oncle le cardinal, l'envoie à Orléans pour étudier la littérature et le droit. Il y devient docteur in utroque jure.

    Il compose un Traité des actes judiciaires dont l'édition est promptement épuisée. Roger le Fort est archiprêtre d'Évreux.

    En 1317, il est appelé au doyenné de l'église de Bourges, en 1320, à l'évêché d'Orléans et en 1328 ou 1329, à celui de Limoges.

    En 1336, il assiste au "concile de Bourges" en qualité de suffragant de cette métropole, dont il devient archevêque en 1348.

    Durant son épiscopat, en 1353, la ville est consumée par le feu, à l'exception de l'église cathédrale et du palais archiépiscopal.

    L'héritier de sa famille, son neveu Jean Roger des Ternes, étant décédé sans postérité, il recueille tous ses biens et en dispose pour former un couvent de célestins qu'il établit dans le château des Ternes. C'est aussi lui qui fait construire sur la Creuse le pont appelé "Pont-à-l'Evêque".

    Le prélat, révéré comme un bienheureux dans la ville et le diocèse de Bourges, a composé plusieurs ouvrages.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_le_Fort

     

     

    Originaire de la région de Limoges, il est élevé par son oncle qui est évêque de Toulouse.

    Il est étudiant à Orléans et il est élu évêque de cette ville, à son grand étonnement.

    Il se consacre totalement à cette charge apostolique.

    Nommé ensuite à Limoges, il y fonde un monastère.

    Nommé enfin à Bourges, il fonde un hôpital.

    Et c'est là qu'il meurt ayant donné tous ses biens aux pauvres.

    Fête locale 28 février. Fête locale 5 août.

     

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)