• Bienheureux Raphaël Louis Rafiringa, religieux des Écoles chrétiennes († 1919)

     
     

    Bienheureux Raphaël Louis Rafiringa († 1919)

     religieux des Écoles chrétiennes

     

    Image illustrative de l’article Raphaël Louis Rafiringa

     

     

     

    Raphaël Louis Rafiringa FSC, né Firinga le 1er mai 1856 à Antananarivo et mort le 19 mai 1919 à Fianarantsoa, est un religieux catholique malgache, béatifié le 7 juin 2009 par Benoît XVI.

    Fête le 19 mai.

    Biographie

    Raphaël Louis Rafiringa est né le 1er mai 1856 dans le quartier de Mahamasina à Antananarivo.

    Il est le fils d'un Capitaine des esclaves.

    Son père ayant perdu son premier enfant, voulut baptiser son second fils Rakotonirina, signifiant celui qui est désiré.

    Néanmoins, le sorcier local lui interdit ceci sous peine de malheur et alors il appeler son fils Firinga, siginfiant poubelle afin de le préserver du malheur.

    À l'âge de dix ans, Firinga rencontre trois pères missionnaires catholiques venus christianiser l'île sur fond de concurrence avec les missionnaires protestants.

    Ces trois pères appartiennent à la communauté des Frères des écoles chrétiennes (aussi connue sous le nom de lasalliens) qui fondent une école à Madagascar. Firinga la rejoint.

    Le 24 octobre 1869, jour de fête de l'archange Raphaël, il reçoit le baptême et prend le nom de Raphaël.

    Il ajoute aussi le préfixe Ra à son nom de famille signifiant monsieur et devient alors Raphaël Rafiringa.

    En 1876, il demande à rejoindre la communauté des lasalliens.

    Il y est reçu, et trois ans plus tard, en 1879, il prononce ses premiers vœux religieux et devient Raphaël Louis Rafiringa.

    Il est alors le premier malgache à rejoindre cet ordre religieux.

    En 1883, les religieux étrangers sont expulsés de Madagascar, et il devient alors le chef des catholiques de tout Madagascar.

    Six ans plus tard, en 1889, il prononce ses vœux perpétuels.

    En 1902, il est nommé membre de l'académie de Madagascar et l'année d'après, le 2 mai 1903, il reçoit la médaille du Mérite Civil pour son œuvre de pacification entre la France et Madagascar.

    Il meurt le 19 mai 1919 à Fianarantsoa et ses restes sont déplacés (translatio) dans sa ville natale en 1933.

    Le 7 juin 2009, le pape Benoît XVI le place au rang des bienheureux, ce qui en fait le deuxième malgache après Victoire Rasoamanarivo.

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapha%C3%ABl_Louis_Rafiringa

     

    Béatifié le 7 juin 2009 à Antananarivo (Madagascar).

    Le Frère Raphaël Rafiringa est la deuxième personnalité malgache, après Victoire Rasoamanarivo, à être béatifiée.

    Les chemins de ces deux personnes s'étaient, d'ailleurs, croisés durant plusieurs années, de leur vivant.

    Fr. Raphaël Louis Rafiringa est né à Tananarive (Madagascar) le 1er mai 1856.

    Son activité apostolique infatigable eut à souffrir de deux guerres, en 1883 et en 1895.

    Tous les missionnaires ayant alors été chassés de l'île, le F. Raphaël sut affronter cette situation difficile avec un courage surhumain couronné de succès.

    Pour témoigner leur reconnaissance, les autorités françaises le décorèrent de la médaille d'or du mérite malgache.

    En raison de son activité littéraire remarquable, il fut nommé membre de l'Académie malgache.

    Il mourut à Fianarantsoa le 19 mai 1919.

    Source : site de l'institut et de la famille Lasallienne

    A lire : le livret 'Bienheureux frère Raphaël-Louis Rafiringa' premier Lasallien de Madagascar.

    Ils étaient des milliers pour la béatification de ce religieux qui dirigea l'Eglise malgache. (Infocatho)

    Radio Vatican : Ce malgache né au XIXe siècle a contribué au développement du christianisme sur l’île. Directeur d’école, il a également favorisé l’instruction. Retour sur la figure de cet apôtre éducateur avec Olivier Tosseri 
    Madagascar : Le frère Rafiringa, béatifié - Un modèle de vie et de foi pour les religieux et les laïcs (AllAfrica)

    Fête le 19 mai.

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)