• Bienheureuse Caroline Gerhardinger ou Marie-Thérèse de Jésus, fondatrice de la Congrégation des Pauvres Sœurs des Écoles de Notre-Dame († 1879)

     
     

    Bienheureuse Caroline Gerhardinger
    († 1879)

    ou Marie-Thérèse de Jésus

     fondatrice de la Congrégation des Pauvres Sœurs des Écoles de Notre-Dame

     

    Bienheureuse Caroline Gerhardinger ou Marie-Thérèse de Jésus, fondatrice de la Congrégation des Pauvres Sœurs des Écoles de Notre-Dame († 1879)

     

    La bienheureuse Marie-Thérèse de Jésus (en allemand : Maria-Theresia von Jesus, née Karolina Gerhardinger, le 20 juin 1797 à Ratisbonneen Allemagne, et morte à Munich le 9 mai 1879) est une religieuse allemande, fondatrice des pauvres sœurs des écoles de Notre-Dame et reconnue bienheureuse par l'Église catholique.

    Biographie

    Image illustrative de l'article Karolina Gerhardinger

     

     

    Elle fonda l'Institut des pauvres sœurs scholastiques de Notre-Dame (de), à Munich, congrégation de sœurs vouées à l'éducation des jeunes filles ; cet ordre, au sein duquel elle avait pris le nom de religieuse de Marie-Thérèse de Jésus est aujourd'hui répandu dans les cinq continents, avec plus de quatre mille religieuses.

    Béatification - Fête

    Elle fut béatifiée par Jean-Paul II le 17 novembre 1985 au Liban.

    L'Église catholique la célèbre le 9 mai.

    Source

     

    Carolina Gerhardinger naît le 20 juin 1797 à Regensburg-Stadtamhof (Ratisbonne, Bavière, Allemagne).

    Elle fréquente l’école des “chanoinesses de Notre-Dame”, jusqu’à ce que la sécularisation oblige celles-ci à fermer leur établissement.

    Caroline n’a que douze ans, mais déjà, elle accueille avec empressement l’appel à devenir religieuse.

    Elle vit dans une époque de bouleversements politiques et sociaux, marquée par un manque d’éducation et de vie de foi, par la décadence des familles et surtout, l’abandon de la jeunesse.

    C’est pour Caroline un défi qu’elle interprète comme un appel spécial de Dieu à son égard.

    En effet, le besoin se fait ressentir de nouvelles voies pour une formation efficace et un renouveau des chrétiens, spécialement parmi les populations rurales et les couches sociales plus humbles et plus pauvres. En 1833, elle commence une vie commune à Neunburg vorm Wald avec deux compagnes et fonde en 1835 une congrégation enseignante : “Les pauvres Sœurs scolastiques (c'est-à-dire enseignantes) de Notre-Dame”.

    Elle prononce ses vœux sous le nom de Sœur Marie-Thérèse.

    Par dévotion pour la Présence réelle de Jésus dans le Saint-Sacrement, elle ajoute bientôt ‘de Jésus’ à son nom.

    Mgr Witman, son directeur spirituel, est bien convaincu que les femmes et les mères déterminent la vie morale des villes et des nations.

    Avec son aide, sœur Thérèse de Jésus se consacre principalement à la jeunesse féminine pour obtenir la guérison morale des familles et l’amélioration de la société.

    Avec ses sœurs, elle cherche à former de bonnes mères de famille et de bonnes maîtresses de maison.

    Elle se fait pauvre avec les pauvres et souffre beaucoup d’incompréhensions et de calomnies.

    Elle lutte pour obtenir la reconnaissance de sa congrégation, démontrant en tout cela sa vraie grandeur d’âme et sa foi.

    Elle mûrit ses décisions importantes dans une longue prière (spécialement devant le Saint-Sacrement), car elle a la certitude que Dieu conduit tout, mais ensuite, elle passe résolument à l’action.

    La Congrégation est approuvée par Rome en 1854.

    Elle servira de modèle à un grand nombre d’autres congrégations dans l’Église.

    Quant à l’œuvre de Marie-Thérèse ou plutôt à “l’œuvre de Dieu” comme elle l’appelle toujours, elle se répand rapidement.

    La fondatrice meurt le 9 mai 1879.

    Sa Congrégation compte actuellement 7’500 religieuses réparties dans le monde.

    Jean-Paul II dit de cette nouvelle bienheureuse : « Marie-Thérèse de Jésus, cette religieuse simple mais efficace et courageuse, a réalisé de grandes choses pour les hommes et pour le Royaume de Dieu »

    Source

    En savoir plus :

    http://www.gerhardinger.org/english/index.htm

    http://www.ssnd-milw.org/about_us/history_charism.asp

    http://www.marienschule-berlin.de/Schulchronik.htm

     

     

     

    ← Retour (Les saints par ordre alphabétique) 

    ← Retour (Le calendrier des saints)