• Benjamin en Egypte

     
     
    Benjamin en Égypte

    La famine continuait toujours, le blé étant épuisé, Jacob dit à ses fils de retourner en Égypte.

    Ils répondirent qu'ils ne pouvaient y aller sans prendre Benjamin avec eux.

    Et comme Jacob hésitait, Juda (l'aîné) s'écria : "Ayez confiance, c'est moi qui m'occuperai de cet enfant. Je vous promets de le ramener."

    Jacob reprit : "Partez donc puisque nous n'avons plus de vivres, prenez les meilleurs de nos fruits et offrez-les au ministre du roi.
    N'oubliez pas de rapporter l'argent que vous avez trouvé dans vos sacs.
    Pendant votre absence, je prierai le Seigneur et je vivrai comme si je n'avais pas d'enfants."

    Ils partirent tous, et ils arrivèrent auprès de Joseph.

    Celui-ci les voyant leur demanda : "Votre père, ce bon vieillard dont vous m'avez parlé, vit-il encore ?"

    Et pendant qu'ils répondaient, Joseph apercevant Benjamin s'écria : "Est-ce là votre jeune frère ?"

    Ne pouvant maîtriser son émotion, il sortit pour essuyer ses larmes, puis il rentra et fit asseoir ses frères à sa table en les comblant de bontés.

    Le lendemain matin, l'intendant fut chargé d'emplir les sacs de blé, d'y remettre encore l'argent et de cacher la coupe de Joseph dans le sac de Benjamin.
    Joseph voulait ainsi éprouver les sentiments de ses frères. Les fils de Jacob se mirent en route, mais à peine avaient-ils fait quelque chemin, que l'intendant courut après eux et leur reprocha d'avoir dérobé la coupe de son maître.

    Ils se défendirent tous d'une si vilaine action en disant : "Pourquoi voulez-vous que nous ayons pris cette coupe ? Vous savez que nous avons rapporté l'argent resté dans nos sacs, nous n'avions aucune mauvaise intention.
    D'ailleurs, fouillez dans nos sacs, si l'un de nous a pris la coupe, qu'il meure !"

    Benjamin en Egypte

     
    Les sacs ayant été ouverts, la coupe fut retrouvée dans celui de Benjamin. Consternés, ils se hâtèrent de retourner à la ville.