• Arcachon : Frère Thomas Illyricus

     
     
    Arcachon 
     Frère Thomas Illyricus


    Le sanctuaire de Notre-Dame d’Arcachon a été fondé par un franciscain, le frère Thomas Illyricus.

     Le frère Thomas Illyricus est né en Illyrie, sur les bords de l’Adriatique, d’où son nom d’Illyricus.

    Il vint en France où il fit, de 1516 à 1522, des tournées apostoliques, prêchant avec ardeur.

    Afin de se reposer de ses travaux et des épreuves qui l’avaient accablé, il se retire pendant plusieurs années, dans la solitude de la forêt de La Teste.

    Arcachon : Frère Thomas Illyricus


    Un jour qu’il était au bord de la mer (à Araixon), il vit deux vaisseaux désemparés au milieu d’une furieuse tempête et prêts à sombrer dans les brisants. Le frère se jeta alors à genoux, traça sur le sable le signe de la croix et invoqua Dieu pour tous ces infortunés marins. Sa prière fut exaucée, la mer se calma et les deux navires purent regagner le large. Ils étaient sauvés !
    Le frère Thomas était encore sur le rivage, bénissant le ciel de la grâce obtenue, quand il aperçut une statue de la Sainte Vierge que les flots venaient de déposer à ses pieds.
    Frère Thomas la reçut comme un présent du ciel et éleva une modeste chapelle en bois, dans laquelle il la plaça avec respect et amour. C’était la statue de la Vierge que l’on vénère encore aujourd’hui dans le sanctuaire Notre-Dame d'Arcachon.


    La chapelle des marins

    Arcachon : Frère Thomas Illyricus


    Le 16 janvier 1624, la chapelle de Thomas Illyricus fut renversée par la tempête. Une deuxième chapelle fut ensevelie sous le sable en 1721. Enfin une troisième chapelle fut élevée en 1722. C’est la chapelle actuelle, dite « Chapelle des marins », vers laquelle affluèrent de toute part les pèlerinages et autour de laquelle s’éleva la ville d’Arcachon.

    Pendant la Révolution, la chapelle de Notre-Dame d’Arcachon ne fut pas aliénée, on ne toucha pas à la Statue Miraculeuse. Même au cours de la Terreur en 1793, on y célébra l’Annonciation, la grande fête annuelle de la paroisse, sous la protection de la Garde Nationale de La Teste.
    Tout contre l’antique chapelle, la jolie église moderne de style gothique (1856 – 1861) fut agrandie en 1884. C’est un temple de 45 mètres de long, à trois nefs, complété par un élégant et remarquable clocher haut de 45 mètres. Enfin, face à la baie, près de la jetée, se dresse une croix monumentale, autrefois saluée au passage par les marins qui allaient en mer.
    Parmi les avantages insignes dont l’Église a enrichi ce sanctuaire marial, Sa Sainteté le pape Pie IX a bien voulu, par un Bref du 15 juillet 1870, octroyer la gloire du couronnement à la Vierge Miraculeuse de Notre-Dame d’Arcachon, gloire réservée uniquement aux pèlerinages les plus fréquentés et les plus en renom. C'est son Éminence le cardinal Ferdinand-François-Auguste Donnet, archevêque de Bordeaux, qui procéda, le 16 juillet 1873, assisté de son coadjuteur Monseigneur de Bouillerie ainsi que de plusieurs archevêques et évêques, au couronnement solennel de la Madone. Les prélats avaient été accueillis à la gare par le maire Jean Mauriac et le conseil municipal. La fresque du sanctuaire commémore cette cérémonie.
    Le 9 mars 1953, Sa Sainteté le pape Pie XII a daigné élever au rang de basilique mineure l’église Notre-Dame, qui est ainsi devenue la 89e basilique mineure de France et la 4e de l’archidiocèse de Bordeaux. L’érection solennelle eut lieu le 15 août 1953 par son Éminence le cardinal Paul Richaud, archevêque de Bordeaux et primat d’Aquitaine, assisté de son excellence Monseigneur Courbet, évêque auxiliaire de Paris.
    Restaurée en 1973 par les soins de la municipalité et des Beaux Arts, la chapelle des marins a fêté le centenaire du couronnement de Notre-Dame le 22 juillet 1973.
    Incendiée le mercredi 8 janvier 1986, la statue fut préservée des flammes et, grâce à la diligence des Monuments Historiques, des Bâtiments de France ainsi que de la Mairie, la chapelle a été merveilleusement reconstruite et inaugurée le 25 mars 1987, jour de la fête patronale, par Monseigneur Marius Maziers, archevêque de Bordeaux.

    En savoir plus :
    http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.arcachon-nostalgie.com/jpg/Sites/ChapelleMiraculeuse1.jpg&imgrefurl=http://www.arcachon-nostalgie.com/img/Sites/Chapelle-Miraculeuse.htm&usg=__CQvcbjYuPEE36mLbqlkNRgQOaX8=&h=454&w=700&sz=85&hl=fr&start=35&sig2=J251lF3VTc0rDZ33FFKHCQ&um=1&itbs=1&tbnid=dW0N9U4GxVTyyM:&tbnh=91&tbnw=140&prev=/images%3Fq%3Dthomas%2Billyricus%26ndsp%3D20%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26start%3D20%26um%3D1&ei=A2Z5S-PHAtu_-QazqZieCA

    L'église Notre-Dame d'Arcachon

    Arcachon : Frère Thomas Illyricus

    En savoir plus : http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.arcachon-nostalgie.com/jpg/Sites/ChapelleMiraculeuse1.jpg&imgrefurl=http://www.arcachon-nostalgie.com/img/Sites/Chapelle-Miraculeuse.htm&usg=__CQvcbjYuPEE36mLbqlkNRgQOaX8=&h=454&w=700&sz=85&hl=fr&start=35&sig2=J251lF3VTc0rDZ33FFKHCQ&um=1&itbs=1&tbnid=dW0N9U4GxVTyyM:&tbnh=91&tbnw=140&prev=/images%3Fq%3Dthomas%2Billyricus%26ndsp%3D20%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26start%3D20%26um%3D1&ei=A2Z5S-PHAtu_-QazqZieCA