• Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     
     

    Arbois

    La chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

     Ce lieu était à l'origine un simple oratoire.

    Le premier ermite de Chatelbœuf (Ancienne dénomination du plateau de l'Ermitage) fut probablement le frère Polycarpe à la fin du XVIe siècle.

    Son successeur Pierre Denys fut autorisé en 1602 à agrandir l'oratoire qui sera finalement sa chapelle, dédiée à Notre-Dame de Montserrat (Vierge noire de l'abbaye bénédictine espagnole) et qui deviendra Notre-Dame de l'Ermitage d'Arbois.

    La première mention sous ce nom se trouve dans un acte de 1669.

    Le site de l'Ermitage qui apparaît aujourd'hui bien isolé au milieu des bois était à l'époque planté de vigne et situé au croisement de plusieurs chemins très fréquentés dont celui de Saint Claude.

     

    La statuette de Notre-Dame de l'Ermitage

    A l'Ermitage, dès le milieu du XVIIe siècle, on vénère la Vierge, représentée par une statuette.

    Cette figurine de 6 cm de haut environ trouve son origine dans le pèlerinage que Pierre Denys réalisa en 1610 à Montaigu-Zichem (Belgique).

    Il y a là un chêne miraculeux et l'ermite en rapporte un morceau dans lequel une statuette de la Vierge est sculptée.

    Elle reste dans la chapelle de l'Ermitage jusqu'à sa disparition après la Révolution.

    Retrouvée et authentifiée après enquête en 1856, elle est aujourd'hui dans l'église Saint Just d'Arbois.

     

    La neuvaine de la chapelle Notre-Dame de l'Ermitage

    Il s'agit d'une dévotion d'une durée de 9 jours associant louanges et demandes.

    Les Arboisiens se sont placés sous la protection de Marie pour échapper aux fléaux du siècle : invasions, massacres, pillages, incendies, etc.

    La neuvaine remonte à un vœu fait par les Arboisiens.

    La tradition a retenu la date du 2 juillet 1639, un an jour pour jour après la prise et l'incendie de leur ville par les Français.

    Cette tradition est aujourd'hui vivante (La première quinzaine de juillet).

     

    Quelques grandes dates de l'histoire de l'Ermitage

    • Fin du XVe siècle, on suppose l'arrivée des premiers ermites sur le site de l'Ermitage.
    • 1603-1611 : Construction de la chapelle et arrivée de la statuette de la Vierge de l'Ermitage.
    • 1639 ? : 2 juillet, procession initiatrice des neuvaines.
    • 1789 : A la Révolution la chapelle devient bien national, elle est vendue en 1796 à des particuliers.
    • Début 1800 : La statuette de la Vierge disparaît.
    • 1850 : Construction d'un orphelinat de petites filles tenu par les Dames de charité.
    • 1856 : La statuette de la Vierge est retrouvée et authentifiée.
    • 1898 : Reconstruction de la chapelle qui est inaugurée en 1900 en présence de 1500 personnes.
    • 1909 : L'orphelinat cesse ses activités.
    • 1914 : 30 août une grand-messe est organisée sur le plateau de l'Ermitage à la veille de la guerre.
    • 1985 : Incendie du bâtiment de l'orphelinat, la chapelle est endommagée.
    • 1986 : Messe en plein air en l'honneur de la réfection de la chapelle et de sa nouvelle cloche.
    • Aujourd'hui la chapelle est la propriété du diocèse de Saint Claude.

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage

     

    Arbois, la chapelle de l'Ermitage