• Agen : Dom Michel Le Nobletz

     
     
    Agen 
    Dom Michel Le Nobletz


    Michel Le Nobletz naquit le 29 septembre 1577 (jour dédié à l'honneur du glorieux archange Saint-Michel) au manoir de Kerodern, situé en la paroisse de Plouguerneau (évêché de Léon). Il possédait quatre frères et six sœurs. Son père et sa mère étaient de petite noblesse : son père s'appelait Hervé Le Nobletz, seigneur de Kerodern (un des quatre notaires du Léon), et sa mère Françoise de Lesvern ou Lesguern, issue de l'ancienne et illustre maison de Coatmanach ou Coëtmenech.

    L'apparition de la Vierge

    Il étudia la théologie avec succès chez les Jésuites, à Bordeaux d'abord, à Agen ensuite (dès le mois d'Octobre 1597) au collège de la Madeleine où un événement décisif orienta sa vie. Il vit la sainte Vierge lui apparaître qui lui dit :

    "Michelig, n'ho pe ket aon, na oueli ket : va Mab ho tiouallo ha me ho sikouro"

    (petit Michel, ne pleurez pas et n'ayez pas peur : mon Fils vous défendra et moi je vous assisterai).

    Agen : Dom Michel Le Nobletz


    Dans une autre vision qui suivit bientôt, la sainte Vierge mit le comble à ses bontés. Lui présentant trois couronnes étincelantes:

    — « Voilà trois couronnes,  dit-elle, que j’ai obtenues pour toi de mon Fils. La première est celle de la virginité que tu garderas inviolablement jusqu’à la mort ; la seconde, celle de la science de la vie spirituelle ; la troisième, celle du mépris du monde que tu professeras comme prêtre séculier ».


    Ayant lu la vie de Saint Ignace, après avoir étudié quelques années sous les Pères de la Compagnie de Jésus, il prit la résolution d'imiter cette vie. Il se sentit très tôt appelé à l'état ecclésiastique. Il s'adonna à la lecture de Saint Thomas et étudia la Sainte Écriture. Lorsque ses compatriotes faisaient grande chère, il conviait quelques pauvres écoliers à dîner chez lui. Lorsque ses compatriotes faisaient la récréation, il visitait les églises en méditant toute la Passion du Christ. Quand il avait le temps, il allait visiter les hôpitaux, les indigents et les prisonniers.