• Acte de consécration au Sacré Cœur de Jésus et amende honorable au Sacré Cœur de Jésus

     
     

     

    Acte de consécration au Sacré Cœur de Jésus

    et amende honorable au Sacré Cœur de Jésus

     

     

    Acte de consécration au Sacré Cœur de Jésus et amende honorable au Sacré Cœur de Jésus

     

    Acte de consécration au Sacré Cœur de Jésus

    O Cœur adorable de mon divin Rédempteur,

    source féconde de toutes grâces,

    Roi de tous les cœurs,

    je vous consacre aujourd'hui le mien avec tous ses mouvements et le dévoue entièrement à votre service.

    Venez donc y régner,

    ô mon Dieu, venez y commander en souverain,

    bannissez-en tout ce qui vous déplaît,

    redressez ses inclinations, corrigez ses déréglements,

    purifiez ses intentions, imprimez en lui l'amour de vos saintes lois,

    faites que la douceur, la patience, l'humilité, le mépris et le détachement des biens de la terre, et toutes les vertus qui ont fait vos délices, fassent aussi les délices de mon cœur.

    Soyez son guide dans les routes dangereuses de ce monde,

    sans consolateur dans ses misères,

    son asile dans les persécutions et son défenseur contre les portes de l'enfer.

    Mais surtout je vous conjure par le sang précieux que vous avez répandu pour moi,

    d'embraser au plus tôt mon cœur de ce feu sacré que vous avez apporté sur la terre.

    J'ai tout à craindre de sa fragilité,

    mais je mets en vous toute ma confiance,

    et j'espère tout de votre bonté.

    Consumez donc en moi tout ce qui vous déplaît,

    élolignez de moi tout ce qui peut vous résister,

    imprimez si avant votre amour dans mon cœur que jamais je ne puisse ni vous offenser, ni vous oublier, ni être séparé de vous.

    Que mon nom soit écrit dans votre Cœur, et que mon cœur soit semblable au Vôtre, afin qu'en vous et par vous il aime Dieu éternellement.

    Ainsi soit-il.

    300 jours d'indulgences, une fois le jour (R. 21 juillet 1896)

     

    Amende honorable au Sacré Cœur de Jésus

    O Jésus, notre divin Maître,

    Sauveur adorable de tous les hommes,

    qui vous êtes mis sous le voile de cette hostie par un effet incompréhensible de l'amour de votre Cœur,

    voici des pécheurs prosternés devant vous,

    vivement touchés des offenses qui ont été commises contre votre souveraine Majesté.

    Nous sommes ici assemblés pour lui en faire une amende honorable, publique et solennelle,

    et pour réparer, selon notre pouvoir,

    tant d'injures commises contre votre personne sacrée pendant tout le cours de votre sainte vie et de votre douloureuse Passion,

    et toutes celles qu'on vous a faites dans l'adorable Eucharistie,

    qui est le plus grand miracle de votre amour pour les hommes.

     

    Que n'avons-nous des larmes de sang pour pleurer incessamment nos perfidies et nos ingratitudes envers le plus aimable de tous les rois et le plus doux de tous les cœurs, qui, par la générosité de son amour, a redoublé ses tendresses lors même que nous l'avons traité avec plus de mépris !

    Pardon, Seigneur,

    pardon de tant de communions indignes et sacrilèges,

    de tant de profanations et d'attentats dignes de l'horreur et de l'exécration de tous les siècles,

    de tant d'irrévérences dans vos temples sacrés.

    Pardon, Seigneur,

    de la dureté de nos cœurs,

    de l'égarement de nos pensées,

    de l'oubli que nous faisons d'une bonté et d'un amour tels que les vôtres !

    Venez, ministres du Très Haut,

    venez, peuple fidèle,

    venez, vierges épouses de l'Agneau sans tache.

    Adorons notre Dieu qui nous a formés à son image,

    prosternons-nous devant lui,

    pleurons ensemble au pied du saint autel,

    sur les douleurs que nous avons causées,

    et sur les plaies que nous avons faites au Cœur de Jésus,

    qui nous a rachetés de son sang,

    sanctifiés par sa grâce,

    comblés de bienfaits en nous donnant généreusement tout ce qu'il a et tout ce qu'il est.

    Et vous, Seigneur,

    daignez agréer nos larmes,

    pardonner à notre repentir et nous unir à vous,

    tout indignés que nous en sommes,

    dans votre Cœur adorable auquel nous consacrons les nôtres,

    pour l'aimer et l'adorer dans le temps et dans l'éternité,

    et par lui-même rendre à votre Père le culte que nous lui devons.

    Ainsi soit-il

    300 jours d'indulgences une fois par jour (R. 21 juillet 1896)

     

    VISUM ET RECOGNITUM UT

    PUBLICETEUR.

    Parisiis, die 23 septembris 1896

    † FRANCISCUS, Card. RICHARD,

    Arch, Parisiensis.

     

     

     

     Sainte Marguerite-Marie Alacoque

    Paray Le Monial

     

     - L'apparition de Jésus à Sainte Marguerite-Marie Alacoque

     - La basilique du Sacré Cœur

     - La chapelle de la Visitation

     - La chapelle Saint Jean

     - La chapelle La Colombière

     - Le parc des chapelains (chemin de croix, diorama)

     

     

     

     

     - L'heure Sainte

     - Garde d'honneur du Sacré Cœur de Jésus

     Sainte Marguerite-Marie Alacoque

     - Sainte Marguerite-Marie Alacoque

     

    Verosvres : Maison natale de Marguerite-Marie Alacoque

    Verosvres

    - Maison natale

    - Château de Corcheval

    - Église

     

    Charolles : Couvent des Clarisses

    Charolles

    - Couvent des religieuses de Sainte Claire

     

     

     - Claude La Colombière

     

    Bienheureuse Maria Droste ou Marie du Divin Cœur de Jésus, sœur de la Charité du Bon Pasteur à Porto au Portugal († 1899)

     

     

    Bienheureuse Maria Droste

    ou Marie du Divin Cœur de Jésus

     

     

    - L'ordre de la Visitation

    - Sainte Jeanne-Françoise de Chantal

    - Saint François de Sales

    Le Sacré-Cœur de Jésus

     

     - Le Sacré Cœur de Jésus

     - Fête du Sacré-Cœur

    - Les prières

     - Règlement des familles consacrées au Sacré Cœur

     - Les 12 promesses de Notre Seigneur aux dévots de son Sacré Cœur

     - Livre "Cœur à cœur avec Jésus"

     - Livre "De la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus"